• Facebook - Black Circle

Siège social : 16 rue Stendhal 75020 Paris

Association loi 1901 // APE 9001Z // SIRET 528 520 414 000 20

Licence spectacle 2-1043453 // Organisme de formation enregistré sous le numéro 11 75 47265 75

Please reload

Posts Récents

Écrire une chanson : 10% d’inspiration, 90% de transpiration !

February 25, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Écrire une chanson : 10% d’inspiration, 90% de transpiration !

25 Feb 2017

Comme disait Brassens, écrire une chanson c’est 10% d’inspiration et 90% de transpiration… Mais comment fabrique-t-on une chanson ? Il faut un texte et une mélodie, et le plus souvent un accompagnement musical...

 

Il faut déjà distinguer plusieurs cas de figure : il y a les auteurs-compositeurs-interprètes (comme Brassens) qui font texte et musique, il y a les auteurs qui écrivent le texte et collaborent avec des compositeurs pour la musique, des compositeurs qui composent la musique et collaborent avec des auteurs pour le texte, et il y a des chanteurs (interprètes) qui font appel à des auteurs-compositeurs pour écrire leurs chansons…

 

Écrire un texte de chanson peut se faire de plusieurs manières, en partant d’une idée forte que l’on a envie d’exprimer, une émotion, une expérience de vie qui se livre sur le papier de manière fluide, d’un jet. Mais c’est plutôt rare… les auteurs peuvent aussi utiliser des jeux d’écriture pour faire jaillir des idées, des sujets… ou assembler des bribes de textes accumulés en notes au cours du temps sur des petits carnets. Dans tous les cas, il y aura un premier jet plus ou moins abouti, qu’il faudra retravailler. Si on écrit sur une musique existante, la musique va imposer la structure et le nombre de pieds (syllabes) et de vers, elle donnera le rythme du texte.

 

Composer la musique peut également s’aborder de différentes manières. La plus intuitive est la mélodie qui nous « tombe dessus », qui nous tourne dans la tête et qu’on enregistre rapidement pour en pas l’oublier ! Comme disent les musiciens indiens, « la musique est dans l’air, il n’y a qu’à sortir son antenne pour la capter » ! On peut ensuite, si on est instrumentiste, chercher les accords qui vont l’accompagner au piano ou à la guitare et le rythme qui en découle. Mais on peut aussi composer en partant de l’instrument. Trouver un enchainement d’accords qui nous plait, avec une rythmique sympa et improviser une mélodie pour trouver la composition. Si l’on part d’un texte existant, la musique des mots, le nombre de pieds et de vers va donner la structure musicale et va cadrer la composition…

 

Quand on a le texte et la musique, on travaille aux arrangements. Si on part juste d’un texte et d’une mélodie, l’arrangement commencera en général par la recherche des accords, de l’harmonie, à la guitare ou au piano par exemple. Il s’agit ensuite de choisir le « style », la rythmique, la couleur du morceau et de trouver l’accompagnement, juste une guitare ou une orchestration plus fournie (piano, guitare, batterie, basse, percussions, cuivres… ou programmations électroniques…) en fonction du son recherché. C’est un travail d’ « habillage » de la chanson. Très souvent, la finalisation de la chanson se fait par un arrangeur dont ce travail est la spécialité, en partenariat éventuellement avec un directeur artistique qui donnera les lignes de la sonorité en fonction du style recherché.

 

Pour conclure, il nous faut donc un texte et une mélodie et arranger tout ça pour le faire sonner dans le style que l’on souhaite ! Il n’y a donc pas de règle, pas d’ordre près établi, un même artiste peut emprunter différents chemins pour créer son répertoire, en partant parfois du texte, parfois de la mélodie, d’un enchainement d’accords à la guitare ou même d’une programmation électronique ou d’une ligne de basse !

Alors à vos plumes, à vos dictaphones, à vos guitares, à vos ordinateurs… A chacun sa méthode, à chacun sa chanson !!

 

Share on Facebook
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags